Ils en Parlent

Nous sommes ravis de la réussite rencontrée par l’augmentation de capital que nous avons réalisée et qui témoigne des grands progrès réalisés par Ablynx sur l’année écoulée. Nous disposons désormais d’un maximum de flexibilité pour investir dans notre portefeuille de produits Nanobody. Nous allons nous appuyer plus particulièrement sur les excellents résultats de l’étude de Phase II de notre molécule contre l’arthrite rhumatoïde, ALX-0061, annoncés en début de mois. Nous tenons à remercier nos actionnaires pour leur appui sans faille et à souhaiter la bienvenue à nos nouveaux investisseurs. Ablynx nous paraît en très bonne voie pour créer de la valeur pour tous ses actionnaires et nous les en tiendrons informés à l’avenir.
Dr Edwin Moses, P.-D.G. de Ablynx

Nous sommes rentrés sur le Marché Libre en 2004. L’année suivante, Capelli a été introduit en bourse sur le compartiment C de Euronext pour lever des capitaux et crédibiliser l’image du groupe au niveau national auprès de nos partenaires financiers, les banques. C’est une expérience extraordinaire. Nous attendons de la place de marché qu’elle facilite l’accès au marché aux PME-ETI afin de les aider à se développer.
Christophe Capelli, Président de Capelli

La société a réalisé une augmentation de capital, étape majeure pour sa croissance et sa réussite, afin de se conformer aux exigences du marché américain notamment sur le test du cancer de la prostate ConfirmMDxTH. Nous entendons ainsi renforcer nos capacités commerciales et investir dans nos équipes et nos infrastructures afin de tirer le meilleur parti des tests en cours dans notre portefeuille de produits.
Dr. Jan Groen, CEO de MDxHealth

Après une inscription au Marché Libre, A2micile s’est introduit sur Alternext en juillet 2011 afin de trouver des financements supplémentaires. Bien que l’introduction en bourse ait des contraintes telles que le coût et une certaine rigueur à mettre en place dans l’entreprise ; ses bénéfices sont bien supérieurs. La cotation nous a fait sortir de l’anonymat et nous donne notamment une réelle crédibilité auprès des banques. Les investisseurs s’intéressent à notre société, ce qui n’était pas le cas lorsque nous étions sur le Marché Libre. Il faut utiliser la bourse comme un outil de visibilité qui facilite le financement par le marché.
Joël Chaulet, Président du Conseil d’Administration, A2micile Europe

Je tiens à remercier l’ensemble des investisseurs, particuliers et institutionnels, qui nous ont fait confiance. Nous sommes très heureux du succès de cette opération qui renforce nos ressources financières pour consolider notre croissance. C’est une fierté pour l’entreprise et pour moi-même car il s’agit également de la première émission obligataire pour une société non-cotée en France. Cette opération audacieuse confirme la culture d’innovation et l’esprit d’entreprendre qui font partie de l’ADN de l’entreprise. Cette expérience réussie des marchés financiers pourrait ouvrir la voie à de nouvelles opérations dans le futur.
Yoann Joubert, Président et Fondateur de Realites

Nous nous demandions s’il était possible en France, comme c’est le cas aux Etats-Unis, d’introduire en bourse une société à un stade pré-commercial. Or, ça l’est puisque les investisseurs institutionnels comme les particuliers ont largement souscrit à l’opération. L’intérêt des particuliers est très encourageant : en investissant dans une entreprise comme la nôtre, ils tissent un lien direct avec les entreprises qui construisent l’avenir. Ils en deviennent en quelque sorte les ambassadeurs.
Marc Delcourt, PDG de Global Bioenergies

L’introduction en bourse a mis un coup de projecteur sur Concoursmania. Nous avons gagné en visibilité. La société a une valorisation publique qui permet à tous les actionnaires d’être traités de la même manière et de connaitre à tout moment la valeur des actions qu’ils détiennent. Du fait de notre cotation en bourse, nous avons également accéléré et renforcé la structuration de l’entreprise, notamment pour pouvoir établir et publier nos comptes financiers plus rapidement. C’est un point très positif.

Julien Parrou, PDG de Concoursmania

Nous nous réjouissons aujourd’hui du succès de cette introduction en bourse sur Alternext qui représente une étape importante pour la société. Les fonds levés et la notoriété que cette introduction nous procure vont nous permettre d’accélérer le développement de SpineGuard en vue d‘établir la technologie PediGuard comme un standard de soins mondial.
Pierre Jérôme, directeur général et co-fondateur de SpineGuard

Grâce aux fonds levés, Ekinops dispose des moyens financiers pour lui permettre d’accélérer son développement et bénéficier de la forte croissance à venir du marché des équipements de transport optique, et notamment de la technologie 100G, afin de permettre aux opérateurs télécoms de faire face à l’explosion du trafic de données sur leurs réseaux à très haut-débit. Dans ce but, nous allons étoffer nos équipes commerciales pour conquérir de nouveaux clients mais aussi continuer d’investir dans la R&D afin de conserver notre avance technologique et disposer de la gamme de solutions la plus large et la plus performante possible.
Didier Brédy, Président-directeur general d’Ekinops

J’étais personnellement sceptique et réticent vis-à-vis de la bourse que je ne connaissais pas. Or, notre introduction sur Alternext nous a permis d’accéder à des financements et, partant de là, d’accélérer notre développement, tout en bénéficiant d’un actionnariat relativement stable. Depuis l’IPO, nous recevons tous les jours des informations claires et complètes sur la cotation de notre société qui sont très utiles à nos banquiers et à nous-mêmes pour suivre l’activité.
Jacques Biton, Directeur Général de Déinove

Toutes les sociétés que j’ai introduites se positionnaient sur des marchés en forte croissance, ouverts à la concurrence depuis peu, sur lesquels il fallait prendre des parts de marché rapidement. La bourse est un formidable outil de financement permettant de lever des montants significatifs dans des délais courts et d’internationaliser son tour de table. Après cette opération, l’entreprise est comme institutionnalisée ; elle change véritablement de dimension et sa notoriété est renforcée. Je me réjouis de la création de Alternext en 2005, ce marché dédié aux PME-ETI aux conditions d’accès et règles assouplies – il s’agit d’un véritable tremplin pour les sociétés qui ne sont pas suffisamment matures pour le marché réglementé. J’encourage vivement les entrepreneurs à diversifier leurs sources de financement en s’introduisant en bourse – il faut bien comprendre que le marché offre de nombreuses opportunités tout au long de son parcours boursier. Je suis pour ma part un utilisateur fréquent à travers les produits actions et obligations.
Charles Beigbeder, Président-Fondateur de Gravitation SAS

Je tiens à remercier les actionnaires institutionnels et individuels qui nous ont rejoints ainsi que l’ensemble de nos collaborateurs et de nos partenaires qui ont activement contribué au franc succès de notre introduction en Bourse. Nous mettrons tout en œuvre pour que notre vie boursière soit à la hauteur de la confiance qui nous est aujourd’hui accordée
Xavier Gallot-Lavallée, Président-Directeur Général fondateur de MND

Je tiens à remercier tous les investisseurs institutionnels et actionnaires individuels, français et européens, qui nous ont accordé leur confiance en participant à l’introduction en bourse d’YMAGIS. Grâce aux fonds levés, YMAGIS dispose des moyens nécessaires pour franchir une nouvelle étape de son développement et créer de la valeur pour ses actionnaires, avec pour ambition de devenir à terme le n°1 européen des services et des technologies numériques pour l’industrie du cinéma. Ensemble, nous allons construire le cinéma de demain.
Jean Mizrahi, Président-directeur general d’Ymagis

La cotation boursière peut faire peur à une TPE PME dans laquelle je nous catégorise parce qu’il y a une lourdeur administrative que l’on n’imagine pas. Le processus est plus simple qu’il n’y parait, l’équipe qui vous accompagne chez Euronext est parfaitement rodée, rodée aussi à accompagner des entreprises comme la nôtre et si c’était à refaire je le referais très certainement. Dans une période où le crédit bancaire est de plus en plus difficilement accessible, le fait de se tourner vers la bourse est une solution particulièrement intéressante pour des sociétés comme la nôtre que ce soit pour lever des capitaux ou de la dette.
Charles Vilgrain, Président du directoire d’AgroGeneration

Pour une foncière, diversifier ses sources de financement est essentiel », explique Peter Verlinde, CFO de Montea. « La rapidité du placement de notre émission obligataire démontre la confiance des investisseurs à l’égard de la stratégie financière de Montea.
Peter Verlinde, CFO de Montea

Nous étions arrivés à un point où le développement clinique de nos produits s’accélérait et nécessitait l’apport de nouveaux fonds. La bourse nous a semblé la solution la plus appropriée. Nous avons levé 10 millions d’euros en avril 2010, dont 20 % auprès de particuliers. Et l’année suivante, nous avons procédé à une nouvelle levée de fonds auprès d’investisseurs institutionnels.
Guy-Charles Fanneau de La Horie, Directeur Général de Néovacs

L’introduction en bourse a changé les mentalités au sein de l’entreprise. Auparavant, nous avions certes une stratégie de développement, mais le calendrier ne constituait pas un élément très contraignant. Lorsque nous sommes entrés en bourse, nous avons balisé une route pour le futur qui a été intégrée par l’entreprise. Nos annonces au marché ont créé une contrainte utile qui imprègne désormais toute la chaîne managériale.
Jean-Claude Puerto-Salavert, Ucar

Nous sommes entrés en bourse en 1995 pour 3 raisons : lever des fonds, la notoriété et la mise en place d’outils de gestion et de contrôle interne performants. La cotation en bourse nous aide tous les jours à remplir nos objectifs puisqu’elle est un facteur notamment de qualité et d’excellence mais aussi de notoriété vis-à-vis de nos clients.
Philippe Santi, Directeur Général Délégué d’Interparfums

Nous sommes entrés en Bourse en 1998 car nous estimions que le marché était le moyen le plus économique et rapide de lever des capitaux. Après un tour de table des investisseurs, il ne faisait aucun doute que la Bourse était par ailleurs ce qui valorisait le mieux notre entreprise. Même si en temps de crise la valorisation d’une entreprise cotée n’est pas toujours le reflet de sa valeur réelle, nous avons gagné en crédibilité, en rayonnement à l’international et mis en place une rigueur dans la présentation de nos comptes qui nous a été extrêmement bénéfique. EnterNext est une excellente initiative qui permettra d’apporter encore davantage de visibilité aux sociétés cotées.
Jean-Daniel Beurnier, Président, Groupe Avenir Télécom

Nous avons fait appel au marché en 2011 pour accélérer notre déploiement à grande échelle, soutenir la commercialisation du Cellvizio à l’international, financer de nouvelles études cliniques sur des applications existantes et futures, et continuer à renforcer l’avance technologique qui a fait notre succès. L’accompagnement dans la durée, avant et après l’introduction en bourse, pour se familiariser avec le changement de dimension et les nouvelles obligations qu’entraine une telle opération, est selon moi déterminant pour réussir son parcours boursier. Je suis également persuadé qu’il faut faire plus de pédagogie auprès des investisseurs. Je soutiens, par exemple, la définition d’un programme de roadshows sectoriels pour donner une meilleure lisibilité à des secteurs d’activité innovants tels que le nôtre.
Sacha Loiseau, Président, Mauna Kea Technologies

Cette émission obligataire contribue au renforcement de nos moyens financiers en ligne avec notre stratégie de croissance et de diversification, plus particulièrement par le biais d’acquisitions en Belgique, au Luxembourg et en Pologne, dans les trois secteurs d’activité d’Immobel.
Gaëtan Piret, Administrateur-délégué, Immobel

Ce programme est une bonne initiative, il devrait restaurer l’image d’une bourse dynamique et récréer les conditions de la confiance entre les entrepreneurs, les professionnels de la finance et les actionnaires individuels. La bourse va pouvoir renouer avec sa vocation première qui est d’apporter des moyens de financement indépendant aux entrepreneurs tout en réorientant l’épargne vers l’économie réelle ce dont notre économie a bien besoin. Enfin, la mise en place d’ambassadeurs régionaux est une vraie avancée sur le terrain. Ces ambassadeurs pourront expliquer les avantages et inconvénients de la cotation et ainsi bousculer un certain nombre d’idées reçues.
Christophe de Lylle, Président de l’agence de communication financière Actifin

Orolia a beaucoup grandi grâce à la Bourse – nous sommes passés de PME à ETI et avons procédé à de nombreuses acquisitions pour poursuivre notre développement. Avec le lancement d’EnterNext, nous espérons que les professionnels de la chaîne de financement qui gravitent autour des entreprises seront mieux coordonnés. Fédérer l’écosystème boursier devrait être le rôle de la nouvelle entité. Les enjeux sont de taille – il faut davantage attirer les investisseurs pour accroître la liquidité et revitaliser le marché.
Jean-Yves Courtois, Président Directeur Général, Groupe Orolia

La levée de fond nous a permis de créer des filiales en Allemagne et en Italie ainsi que de se déployer commercialement à l’international. La bourse nous amène à devoir expliquer la stratégie commerciale de l’entreprise à des investisseurs professionnels et c’est une source d’apprentissage pour l’entreprise qui nous permet de nous développer et de grandir. La bourse reste donc un partenaire privilégié de la vie de l’entreprise aujourd’hui.
Vincent Gardès, Président du directoire de Vexim

Cette double‐cotation permet aux investisseurs de négocier en dollars américains et en euros sur chacun des marchés, et reflète l'essence même de notre modèle d'affaires visant la chaîne mondiale d'approvisionnement, qui est ancré en Europe et aux États‐Unis.
Jean‐François Huc, Directeur Général de BioAmber

« Cette introduction en Bourse est un grand pas pour Lysogene, car elle servira à poursuivre la mise au point de deux médicaments destinés à traiter deux maladies polyhandicapantes dévastatrices, qui débutent dans l’enfance et entrainent le décès prématuré des patients. Nous tenons à remercier nos actionnaires qui nous ont accompagné tels que Sofinnova Partners, BpiFrance Investissement (InnoBio) et Novo A/S ainsi que les nouveaux partenaires qui nous ont rejoints à l’occasion de cette opération tels que Financière Arbevel et Alto Invest. »
Karen Aiach, Fondatrice et Directeur Général de Lysogene

« Nous sommes ravis de réaliser notre introduction en Bourse sur Euronext Paris. Il s’agit d’une étape importante afin de devenir l’usine de prédilection pour le monde analogique. Les fonds levés aujourd’hui nous permettront de continuer notre trajectoire de croissance, en poursuivant le développement de nos offres technologiques ainsi que nos capacités de fabrication. De plus, cette opération nous permettra de tirer profit de nouvelles opportunités. A cette occasion, j’aimerais remercier nos actionnaires, nouveaux et historiques, nos partenaires et enfin nos employés, qui ont contribué au succès de cette introduction.»
Rudi De Winter, PDG du groupe X-FAB

Il est important aujourd'hui de valoriser les PME-ETI et de trouver une solution boursière qui les distingue des sociétés du CAC 40. Cette Place de marché dédiée, lancée par Euronext, leur permettra certainement de profiter d’une meilleure visibilité et d'avoir une ligne plus claire sur la législation en distinguant les petites et moyennes entreprises de celles de taille plus importante. Sur le plan macroéconomique, l'initiative est une bonne chose si elle permet de faciliter l’accès des PME-ETI au marché et donc de proposer de nouvelles sources de financement à ces entreprises qui en ont urgemment besoin. Cette structure devrait également permettre d'avoir un positionnement commercial plus adapté au profil de ces sociétés et des équipes en régions capables de mobiliser plus largement. En effet, il est nécessaire aujourd'hui de faire bouger les mentalités des PME-ETI avec plus de pédagogie et d’actions de sensibilisation.
David Buffelard, Président Directeur Général du groupe VDI – coté sur Euronext Paris depuis 2007